Non à l’abattage en médecine générale

Début 2019. Le gouvernement et la sécu veulent que les médecins généralistes s’organisent pour voir 6 patients par heure.

400alice-white-rabbit_l

Médecin courant d’un patient à l’autre, hop hop hop #Rentabilité

Je ne sais même pas par où commencer…

Peut être par quelques principes de base? Ok, rappels de base.
1/ Les médecins ont pour rôle de soigner. Soigner les malades,  prévenir l’apparition des maladies, être attentifs à la santé publique. Mais faire du soin, dans tous les cas.
Nous ne sommes pas là pour répondre à une demande de consommateurs ou pour avoir 5 étoiles à un questionnaire de satisfaction.
2/ La démographie médicale est en berne. Dans les 10 ans qui viennent, le nombre de médecins va continuer de diminuer. Nous ne sommes pas assez nombreux, et non, ce n’est pas qu’une histoire de « répartition sur le territoire », et non, il n’y a pas de « zone sur dotée ». Et oui, c’est la faute de décisions politiques successives, depuis 30 ans, qui ont diminué le nombre de médecins formés, ont détricoté plein d’aspects de la médecine générale… Mais ça certains l’expliquent beaucoup mieux que moi (ici, et ici aussi). Dans ma commune, pourtant en pleine croissance, comme dans plein d’endroits, plus aucun médecin généraliste ne peut prendre en charge de nouveau patient. Parce que nos plannings débordent déjà, que les délais de rendez-vous hors urgence sont déjà à plus de 10 ou 15 jours. Et qu’il vaut mieux un médecin qui ne peut plus prendre de nouveaux patients plutôt qu’un médecin en arrêt de travail pour burn-out, qui ne peut plus voir aucun patient du tout.

Bien sûr, c’est problématique pour la population et pour les patients, on en est bien conscients. Et comme tous ces gens sont des électeurs, les gouvernements aussi en sont bien conscients. Sauf que les propositions actuelles de #MaSanté2022, elles me donnent plutôt envie de changer de métier.

L’idée du moment? Les « assistants médicaux ». Alors attention, rien à voir avec le système suisse, par exemple. Non, là, l’idée, c’est d’avoir quelqu’un, formé un an (donc rien à voir avec la formation d’une infirmière par exemple), qui gère des « tâches administrativo-médicales » mal définies pour libérer du temps médical. Ce qui permet du coup aux médecins généralistes de passer de 3 à 6 consultations par heure, d’après la CNAM qui a débuté les négociations avec les syndicats comme ça.

6 patients par heure. 10 minutes par patient.

NON MAIS ÇA VA PAS BIEN LA TÊTE???

61k8dIYQA1L

Non. Non, non, non, pas d’accord.

 

En tant que médecin, je suis incapable de faire des consultations de 10 minutes. Discuter, comprendre, écouter, examiner, expliquer, ça prend largement plus de 10 minutes. Et en tant que patiente, ça me choque profondément.

C’est pour ça que j’ai signé la pétition Non à l’abattage en médecine générale.

Parce que non seulement ça vient rappeler l’évidence : on ne veut pas faire 6 consultations par heure. Ce n’est bon ni pour les médecins, ni pour les patients, ni pour la santé publique.
Mais en plus des idées pour permettre une meilleure prise en charge des patients, en libérant du temps médical, et pour pas cher, on en a plein!!

Quelques illustrations…

– Suppression de l’obligation d’un certificat médical d’arrêt de travail pour les arrêts inférieurs à 2 ou 3 jours. Pour rappel, la plupart des salarié.e.s ne sont de toute façon pas rémunérés pour ces arrêts courts. Ça ne coûte rien à la sécu.
Objection classique : Oh la la mais il va y avoir des abus.
Alors d’abord, la majorité des patients n’en veut pas, d’arrêt, parce que financièrement ils ne peuvent pas se le permettre et/ou ils ne veulent pas mettre les collègues dans la panade. En ce moment je galère pour les arrêter pour des gastros ou des virus contagieux (je parle même pas de souffrance au travail ou de troubles musculosquelettiques, vu que là c’est bien plus que 2 ou 3 jours).
Et surtout, la personne qui vient me voir en me disant « J’ai vomi toute la nuit, là ça va mieux mais je n’ai pas pu aller travailler ce matin », je vais pas demander des échantillons de vomi pour avoir des preuves! Intérêt de la consultation médicale : zéro. Mais une place de moins sur mon planning. En ce moment c’est au moins 2 ou 3 par jour.

– Suppression de l’obligation d’un certificat médical pour l’absence de parents qui gardent leur enfant un jour ou deux, et interdiction des demandes de certificats médicaux pour la cantine/garderie/crèche etc. en cas d’absence d’un enfant, etc.,
Alors ça c’est particulièrement beau, parce que pour les absences scolaires, c’est DEJA dans la loi. Un certificat médical n’est exigible qu’en cas de maladie appartenant à une liste spécifique (et non, gastro grippe et autres virus ne sont pas dedans). Mais la plupart des collèges/lycées continuent de les réclamer. Et en primaire, quand c’est pas l’école, c’est la CANTINE! On a donc des parents qui savent que leur enfant n’a besoin que de repos et de paracétamol, mais qui prennent rendez-vous pour avoir un papier pour leur employeur, et un pour ne pas payer la cantine. On a donc un remboursement par la collectivité de 21 euros (la part sécu de la consultation enfant à 30€) pour que la mairie ne facture par les quelques euros de cantine du midi.
Intérêt de la consultation médicale : zéro. Encore des places en moins sur le planning. (et NON, on n’a pas le droit de faire un certificat sans voir un patient, ce serait un faux, et là pour le coup on peut avoir des problèmes).

Interdiction de la demande de certificats médicaux de non contre-indication par tous les organismes (salle de sport, club de pétanque, cours de yoga, organisateurs de courses à pied, etc.) qui le plus souvent en exigent un par an si possible datant de moins de trois mois.
Là encore, si au moins la loi était respectée… Récemment on est passé à « un certificat tous les 3 ans sous réserve d’autoquestionnaire » pour la plupart des licences de sport.
Sauf que ça ne concerne pas la salle de sport, ou le club de gym, ou l’éveil corporel du petit de 4 ans. Qui eux demandent souvent un certificat annuel! Encore une fois, on ne peut pas faire de certificat sans voir les gens, mais intérêt médical d’une consultation pour « un certif pour jouer aux échecs » : zéro! Et en septembre par exemple, c’est parfois pas loin de la moitié des consultations de la journée.

– Interdiction de tous les certificats d’absence scolaire, universitaire, grandes écoles et certificat pour les assurances, etc.,
Oui, dans l’ensemble, la plupart des certificats, on s’en passerait bien. Voir point 1 : on est là pour SOIGNER LES GENS, en fait!!

– Campagnes de communication et d’information régulières pour informer sur les critères permettant d’éviter une consultation pour les pathologies bénignes courantes (rhumes, gastros, etc.)
Vous vous souvenez de la campagne « les antibiotiques, c’est pas automatique! »?
Pourquoi on ne privilégie pas davantage l’information aux patients? Pourquoi on voit encore partout à la télé des pubs pour les médicaments contre le rhume alors qu’un rhume ça passe tout seul en se mouchant et en patientant une semaine?

Capture d’écran 2019-02-19 à 12.42.59

Kit de survie contre le rhume. (oui, le truc à droite est bizarre, mais ça fonctionne vraiment)

Pourquoi la fièvre fait si peur alors qu’elle est le signe qu’on se défend?
Pourquoi on voit encore partout des articles en mode « on peut mourir » parce que « je n’ai pas pu avoir un rendez-vous médical le jour même alors que j’avais de la fièvre, c’est honteux!! »  (ben euh… c’est pas vraiment une urgence, en fait!)
On le fait dans nos cabinets, à notre petite échelle. Mais une vraie politique d’éducation à la santé, de « quand consulter » ou « quand faire le 15 », ça manque cruellement!

– Accès direct avec prise en charge pour des actes paramédicaux : kinésithérapeutes DE, IDE, podologues, orthophonistes, etc.
Nous avons la chance d’avoir un maillage de collègues paramédicaux qui sont formés, compétents… Et on se retrouve avec des « il me faudrait une ordonnance de bilan logicomathématique, c’est l’orthophoniste qu’on voit pour la lecture qui me l’a demandée ». Ben évidemment je vais la faire, c’est sa compétence de savoir si c’est nécessaire! Mais pourquoi il y a besoin d’un papier avec ma signature?
La délégation de taches, le travail en équipe, OUI! mais avec des professionnels formés! les infirmiers libéraux sont non seulement sous payés mais leurs compétences sont tellement mal exploitées… Cette histoire d’assistants médicaux, c’est leur mettre une claque en pleine figure.

Et c’est tellement, tellement rageant.

Notre système de santé mérite mieux que ça. Nos patients méritent mieux que ça.

Alors si vous aussi vous trouvez que 10 minutes par patient, ce n’est pas possible, n’hésitez pas à ajouter votre signature, et à relayer la pétition.

Non à l’abattage en médecine générale. 100 médecins généralistes lancent l’alerte.

QRcode pétition

Publicités

2 réflexions au sujet de « Non à l’abattage en médecine générale »

  1. En tant que patient, je suis parfaitement d’accord, impossible de travailler correctement dans ces conditions (et encore plus difficile de tenir les horaires de rendez-vous!).
    Et pourtant, depuis que mon médecin traitant est parti à la retraite, impossible d’obtenir un RDV, alors que j’ai des médecins à tous les coins de rue, j’imagine pas comment ça se passe dans les « déserts ». Je ne comprends toujours pas pourquoi les quotas de médecin sont toujours aussi restrictifs. Je pense qu’on peut sélectionner des gens compétents sans mettre une barrière numérique arbitraire (d’autant plus qu’elle est basée sur des critères qui n’ont rien à voir avec le fait d’être un bon médecin…).

    Toutes les suggestions proposées semblent plus de raisonnables et devraient être mises en place rapidement (en plus ça coûte pas cher ^^).
    En ce qui me concerne, je vote fortement pour la suggestion 1 parce sans ça les campagnes de communication, ça ne sert pas à grand chose : je me suis déjà souvent retrouvé à m’excuser d’être venu car je sais parfaitement qu’il n’y a rien à faire de spécial… mais il faut l’arrêt, ou la justification du sacro-sain médecin.
    Et les certificats… Je ne comprends pas l’intérêt (pour du loisir hein). Je ne comprends pas de quoi ça « protège ». J’ai l’impression qu’on vit dans une société où plus personne n’est capable de prendre ses responsabilités et tente de la déléguer à quelqu’un d’autre à tout prix..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s