Rho… la hooonte!

Il y a les petits et les plus grands. Les rigolos et les potentiellement embêtants. Ceux qui me font juste pousser un soupir, et ceux qui me font culpabiliser.

Ce sont mes petits moments de honte.

Ces moments où j’aimerais avoir cette fabuleuse machine à remonter le temps d’une seconde, me transformer en petite souris au fond de son trou pour pouvoir rougir en paix, ou parfois me mettre des baffes.

J’en ai toute une collection.

Pour y entrer, c’est comme pour passer dans les bêtisiers à la télé : il faut que ça se finisse bien. Avec juste ma petite voix intérieure qui me dit « rho… la hooonte!! »
Sinon, ça va dans la collection de « mes grosses erreurs », voire dans celle de « mes regrets éternels » (pour l’instant c’est une collection vide, tout va bien).

Dans ma collec, il y a par exemple le moment où j’ai demandé à une nouvelle patiente, qui venait de me dire qu’elle avait eu une hysterectomie un an avant , et qui venait pour des nausées : « et vous êtes sûre de ne pas être enceinte? ».

Cet instant où, à la fin de la journée, j’ai réalisé que j’avais la lèvre pleine d’encre.

Cette fois où j’ai envoyé Madame Bouton aux urgences après une chute, avec un joli courrier qui disait que l’examen n’évoquait pas une fracture du col du fémur typique, mais qu’il devait quand même y avoir quelque chose vu qu’elle boîtait vraiment beaucoup. Ça ne risquait pas d’être une fracture du col, elle avait déjà une prothèse. En réalisant ma boulette trois heures plus tard, j’ai eu eu l’impression, comme si j’y étais, d’entendre les externes dire que quand même, la cicatrice se voyait hyper bien et que j’aurais pu examiner la patiente.

Il y a la fois où je me suis adressée à l’épouse de Monsieur Jacques en pensant que c’était sa fille.
Et celle où j’ai parlé au père de Marina en étant persuadée que c’était son grand-père qui la gardait pour la journée.

Ce jour où j’ai glissé dans le couloir mouillé pour venir m’étaler dans la salle d’attente devant mes patients et ceux de mes collègues.

Et puis de temps en temps, il y a une pièce de collection qui sort un peu du lot.

C’est le cas pour l’histoire de Jérémy. 17 ans, en pleine forme, je le vois une fois par an pour son certif de tennis de table. Il vient un soir avec sa mère pour une conjonctivite. Ça dure depuis deux jours. Il n’y a qu’un oeil qui coule et qui fait mal, avec la paupière gonflée et le nez qui coule aussi, mais pas tout le temps, seulement par moments. Du coup ça m’intrigue, je pose pas mal de questions. Pas de traumatisme, ça vient tout seul, ça fait super mal derrière l’oeil, et l’oeil gonfle, pleure et devient rouge et se ferme un peu. Ça dure quelques minutes ou dizaines de minutes, et ça s’en va. A l’examen : rien à se mettre sous la dent. L’oeil n’est même pas rouge. Paupière retournée, test à la fluoresceine : rien.

Ha ha! me dis-je. Ce n’est pas une conjonctivite! Je ne vais pas me faire avoir, il se peut bien que je fasse mon premier diagnostic d’algie vasculaire de la face. Je suis drôlement fière de moi, sur ce coup là. Dr House, attention, j’arrive!!

J’explique, je prescris le traitement qui va bien, je le revois trois jours plus tard. Le traitement soulage les douleurs, (Ha ha! J’avais raison!) mais plus ça va, plus l’oeil est gonflé à chaque crise. (Ça c’est un peu bizarre, quand même). Du coup appel au neurologue pour avoir son avis. Lui se méfie d’une pathologie du sinus caverneux, il faut faire rapidement IRM et bilan ORL. Me voilà partie à programmer tout ça. Forcément, Jérémy et sa famille sont un peu inquiets…

Par acquis de conscience, j’appelle aussi l’ophtalmo, qui le voit en urgence.
Et lui enlève le tout petit corps étranger qu’il avait dans l’oeil et que je n’avais pas vu.

Rho, la hooonte!
J’aurais pu commencer par là, en fait. Et ne pas me prendre pour Dr House.

Ça m’apprendra. C’est l’atout majeur de cette collection.

Grâce à elle, je peux me coller la honte une fois sur mille sujets, mais je ne me collerai pas la honte mille fois sur les mêmes!

Advertisements

7 réflexions au sujet de « Rho… la hooonte! »

  1. un truc pour le corps étranger sous la paupière quand tu n’as pas d’oph sous la main : tu retournes la paupière comme tu as fait mais à tt hasard tu passes la pulpe du doigt (propre of course) sur la face interne en général tu attrapes le corps étranger s’il y en a un et la disparition immédiate de la douleur prouve que tu as réussi
    sinon j’ai un petit stock de hontes et de peurs rétrospectives et hélas aussi deux « regrets éternels » .. .

  2. En même temps, il n’y a que les gens qui ne font rien qui ne font pas de « boulettes », donc hormis une petite honte passagère, je ne vois rien de hautement critique… Il suffit de présenter ses plus plates excuses, et le tour est joué ! 🙂

  3. A 75ans, il a fait une chute dans l’escalator d’un grand magasin. Il a été lacéré par le bord des marches, suturé par une équipe d’externes aux urgences. A l’examen, le résultat après 15 jours est encore spectaculaire: larges rayures rouges des pieds au cuir chevelu. Je lance en gloussant à sa fille qui l’accompagne: « Incroyable! Il a marché sur la queue d’un tigre? ». Sa fille sourit. En plus l’homme a une cypho-scoliose marquée. Encouragé, j’ajoute « on dirait Quasimodo après sa chute à Notre Dame »…. « C’est quand même mon père ». Quelque chose d’autre s’est cassé.

  4. Pour moi ce fut: Madame vous pouvez plier les jambes pour que je puisse vous remonter dans le lit? oupsss c’est vrai vous êtes amputée des jambes…grand moment de solitude en chambre à 2 lits!

  5. Rassures toi j’en ai pas mal en stock, mais ma faculté d’oubli va faire que je ne peux pas te les partager….mais çà fait du bien de savoir que je ne suis pas tout seul à dire des c…… parfois!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s