Bisounours vs. Alien

Notre monde est un monde hostile.
Il y a des guerres, la famine, les ressources d’énergie qui diminuent, le chômage, le Poussin Piou, les maladies, l’URSSAF, la misère, les sans-abris, les mariages forcés, les conflits religieux, le racisme, la météo de ce printemps 2013, les accidents, les catastrophes plus ou moins naturelles.

Et puis il y a toutes les histoires qu’on entend ici et là, à la radio, à la télé, dans les journaux.

Notre monde, c’est en même temps Alien (l’horreur horrible qui fait peur) et la MaisonQuiRendFou (l’horreur usante plus subtile). Parce que comme s’il n’y avait pas assez avec les guerres, la famine, la misère, les maladies… on y rajoute les administrations, les règlements à la noix, les procédures qualité et les limites arbitraires idiotes.

Puisque le monde est hostile, la vie doit être une guerre permanente. Il faut se méfier de tout.

Quelqu’un offre un bonbon à un enfant? C’est un bonbon empoisonné. Ou un pédophile. Ou un kidnappeur.
Vous roulez fenêtre ouverte en ville? Vous allez vous faire car-jacker. Ou au moins vous faire voler votre sac gentiment posé sur le siège passager.
Les radars, le code de la route? C’est pour que l’état se fasse du fric sur le dos des pauvres automobilistes.
Quelqu’un s’approche de vous dans la rue? C’est pour vous subtiliser votre portefeuille, ou le téléphone dans votre poche de manteau.
Vous voulez faire votre boulot efficacement? Ça sert à rien, vous devez suivre le Protocole, donc pourquoi faire des efforts.
Vous partez seul en vacances? Vous allez vous faire enlever.
Un patient vous réclame un arrêt de travail? C’est un fraudeur.

« Les gens » sont méchants, « les gens » sont idiots, « les gens » vous veulent du mal, « les gens » veulent s’en mettre plein les poches avec le moins d’efforts possibles.

 Vigilance constante, comme dirait Maugrey Fol-Oeil.

Sauf que moi, je ne veux pas vivre comme ça.

Je veux croire que le gars bizarre qui s’approche, peut-être qu’il ne veut que discuter, et que lui dire bonjour avec un sourire n’est pas une prise de risque délirante. Que si le code de la route existe, c’est pour protéger les usagers de la route. Que je peux partir seule en vacances sans me faire enlever (je parle de vacances en Ecosse, là, pas d’un trek au milieu du Sahel en pleine zone de conflits).
Je veux croire que fondamentalement, « les gens » cherchent avant tout à être heureux et à ne pas trop en baver dans la vie. Que les fraudeurs, les voleurs, les zaffreux, ne représentent qu’une toute petite partie de la population.

Je me fais traiter de grande naïve. Je me fais traiter de Bisounours.

La plupart du temps, je m’en fiche. Je préfère être un Bisounours que vivre en permanence dans la méfiance, la peur et la déprime. Ça ne m’empêche pas d’être consciente des problèmes autour de moi. Au contraire, même, ça me donne encore plus envie de faire bouger les choses, pour que le monde ressemble un peu plus à mon idéal.
En plus, quand on est un Bisounours, on reconnaît assez facilement les autres Bisounours autour de soi. Et comme ça, on peut faire des assemblées de Bisounours, pour discuter de ce qu’on pourrait faire avec nos petits pouvoirs de Bisounours pour bisounoursiser un peu le monde.

Ça fait du bien, de ne pas être toute seule. Après un peu de temps passé avec plein d’autres Bisounours, je me mets même à y croire, à me dire que c’est possible. Je me dis que peut-être, aller manger un croissant au ministère, c’est participer à une réflexion qui peut déboucher sur du mieux.

Et puis je retourne dans la vraie vie. Je me reprends une ou deux claques. On me rappelle que je suis une grande naïve, et que les Bisounours ne sont pas faits pour vivre dans la vraie vie. C’est fatigant, d’être un Bisounours.

Parce que la vraie vie, c’est Bisounours contre Alien dans la MaisonQuiRendFou.

C’est pas gagné pour les Bisounours.

Advertisements

21 réflexions au sujet de « Bisounours vs. Alien »

  1. Mais… Mais… Il suffit d’ouvrir les yeux! Y en a plein partout des Bisounours! C’est juste que parfois, ils se cachent, parce qu’avec leurs couleurs chatoyantes et leur fourrure toute douce ils attirent les Aliens… Et vu que les Aliens ne leur veulent pas forcément du bien, ben voilà quoi 😦 Mais tu sais quoi? J’ai entendu dire (mais chut, c’est un secret) qu’il existait une sorte de secte, une assemblée secrète de Bisounours, dont le Grand chef se nomme Kim Jong Bisounours, et qui se réunit secrètement en des lieux reculés, à l’abri des regards. De là, ils préparent une grande révolution, mais une révolution en douceur tu vois, pas un truc brutal. Une révolution qui ferait que les Aliens, au lieu de vouloir manger les Bisounours, auraient plutôt envie de leur faire des câlins, voire même de devenir comme eux, parce que c’est quand même plus rigolo de faire du toboggan sur un arc-en-ciel que d’éventrer sa mère porteuse 🙂
    Des bisous (PS : je kiffe ton petit mot, message retenu!)

  2. Moi j’ai retiré l’alarme de mon domicile et je ne ferme jamais la porte du cabinet à clé. On ne peut pas vivre dans la terreur.
    Mon maitre mot pour avancer est  » 100% des gagnants du loto ont joué », alors vous jouez et c’est tant mieux.

  3. Ooooh ben je suis pas toute seule en fait ! \o/

    J’ai été élevée dans l’idée que les gens c’est tous des affreux pas beau, qu’il faut se méfier de tout et tout le monde, ne jamais parler ni répondre aux inconnus, garder son sac bien contre soi, ne pas rester seule surtout le soir, ne pas traîner dehors, ne pas aller dans les grands rassemblements (bah ouais les risques d’agression tout ça), ne pas faire ci ni ça … tout est trop dangereux, surtout pour une fille !

    « Je préfère être un Bisounours que vivre en permanence dans la méfiance, la peur et la déprime » ça fait tellement du bien de lire ça !

    Les bisounous vaincront ! 😉

  4. Je suis Bisounours pareil, et je suis mariée à un pas-Bisounours (non c’est pas un Alien non plus ^^) mais qui passe mon temps à me rappeler qu’il faut faire gaffe parce que les gens sont méchants, qu’il faut faire attention à ci, à ça, que je ne viendrais pas me plaindre après si… et c’est fatiguant !

    J’espère qu’à mon contact il a de temps en temps un arc-en-ciel qui se dessine sur son ventre qui sait.

  5. Ping : Bisounours vs. Alien | Jeunes Médecins e...

  6. 100 % avec les Bisounours !

    D’ailleurs, depuis que j’ai balancé la télé (qui terrorise les gens en leur construisant un imaginaire de crainte, d’agression et de violence), que je lis des journaux qui ne paraissent que tous les mois ou mieux tous les 6 mois et que j’évite d’écouter les infos mais me construit mon propre fil d’information sur internet, ça va beaucoup mieux.

    Les gens que l’on rencontre dans la vie vraie sont pour l’essentiel souriant (pour peu que vous les abordiez avec un sourire) et prêt à aider les personnes en difficultés, à donner de leur temps, …

    Bref, éloignez la télé qui finit par me rappeler de plus en plus les écrans de « 1984 » , et les choses iront sans doute un peu mieux.

  7. J’aime être un bisounours, j’aimerais l’être plus ouvent, mais ça m’arrive de moins en moins.
    Que ce soit aux infos ou au travail on voit trop de choses difficiles pour rester vierge de tout ça.
    Et depuis que je suis père c’est de pire en pire, l’environnement qui nous entoure me paraît de plus en plus hostile; j’envie pour cela l’insouciance qui habitait les jeunes adultes des générations d’après guerre.
    C’est toujours un plaisir de te lire.

  8. « Je préfère être un Bisounours que vivre en permanence dans la méfiance, la peur et la déprime. »
    Parfaitement dit. Ce sera mon nouveau Credo.

  9. Bisounours peut ne pas signifier naïve, non plus… Je sais que tu ne l’es pas, tu l’écris d’ailleurs!
    Je me revendique de la même catégorie. Mais pour changer les choses, un petit déjeuner au ministère ne suffit pas. Il en faut plusieurs, et porter la parole d’un certain nombre.
    Mon côté bisounours politique, c’est de croire en mon syndicat…
    Mon côté bisounours perso, m’a permis de faire grandir mes enfants dans la certitude qu’on n’a qu’une vie et qu’il est inutile de se la pourrir.
    Mon côté bisounours professionnel m’a permis d’éduquer gentiment mes patients qui me le rendent en retour,
    Donner une image positive, c’est la voir se renforcer tous les jours en retour!
    Bonne continuation!

  10. Bisounours forever!
    Je ne suis pas de tout une fan de Jean-Paul II sur des paquets de concepts, mais je le rejoins totalement quand il proclame « N’ayez pas peur! »
    Primo, la peur n’empêche pas le danger, au contraire, elle mine nos réflexes. Secundo, vivre en permanence dans la crainte de son environnement empêche de prendre des risques et de tenter des nouvelles choses. Ayons confiance!

  11. T’inquiètes! si garder confiance dans la vie , c’est être un bisounours, je suis un et fière de l’être!!! L’avenir est là!

  12. Je peux venir à la prochaine assemblée des Bisounours? 😉 Moi, aussi je suis dans ce monde de bisounours, et ca me fait du bien!
    Les bisounours en Force!!! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s